dimanche 7 décembre 2014

Metz première compétition en salle et premières bonnes performances

Le groupe s'est déplacé hier soir à l'Anneau de Metz dont on ne dira jamais assez combien nos amis Lorrains ont de la chance d'avoir un outil de travail d'une telle qualité. Nos élus doivent désormais se regarder dans une glace et se demander, à l'heure ou nous allons perdre notre idendité, ce qu'ils ont réellement fait pour notre région.
Sur le plan sportif, à cette période de l'année et sans aucune préparation spécifique, cette soirée servait de test grandeur nature pour situer les uns et les autres sur leur niveau actuel.
Après le très bon cross de Neuf Brisach pour tous, les victoires et seconde place de nos deux minimes Olivia et Léna à Lauterbourg, nous avons de nouveau vu du bon, voir du très bon chez certains.
C'est le 1500m  qui  a donné le ton à cette soirée. La première série, emmenée par Joël pendant une grande partie de la course s'est gagnée en 4'07"60, sur les 200 derniers mètres. Joël termine troisième en 4'09"36, record personnel en salle et de très bonnes sensations compte tenu du fait que cette compétition n'était nullement préparée.  Même constat pour William Rudloff, 5ème en 4'16" qui termine très fort ce 1500m.
Dans la seconde série, Thierry Sittler  termine en 4'41"91. Vétéran, il n'a jamais fait de 1500m et très peu de piste. Chapeau car ce résultat est excellent pour des débuts dans une discipline neuve pour lui. Il termine juste devant Jan Manatschal, David Nuss et Mathieu Burg qui devraient nettement améliorer leurs chronos dès la prochaine sortie.
Amélie Mettler a lancé le 1500m féminin sur des bases "folles";  32" aux 200m  et 1'07" aux 400! Elle n'ira pas au bout sur cette allure mais son chrono, compte tenu de cette course trop déséquilibrée est excellent. 4'45", record personnel qui en dit long quand il y aura une préparation spécifique et une course en peloton! Amélie vaut bien un 4'40" actuellement sur des bases d'entraînement de cross. Tans mieux. Derrière elle, Elise Pollini limite la casse. Partie elle, bien trop prudemment contrairement à Amélie, Elise termine en boulet de canon sur ses 200 derniers mètres. La aussi, la marge est impressionnante et on a hâte de la voir sur un prochain 800, préparation à la clé.
Emilien Marchet a clos la soirée par un 800m de toute beauté. Très rapidement seul au monde, il termine en moins de deux minutes. La aussi, un préparation adaptée lui fera gagner quelques secondes et on peu raisonablement objectver d'être optimiste pour la suite de la saison.
Peu avant, Nadi Nabil terminera un 3000m assez loin de ses réelles possibilités et d'un très beau vainqueur en un peu plus de 8'40", Benjamin Rubio. ; Une énorme périostite, aux deux jambes,  pas soignée pendant trop longtemps le "plombe" et l'empêche de s'entraîner correctement. Le prix à payer de n'avoir pas assez vite réagi aux premières douleurs. Il faut que ça serve de leçon à tous. 
Soiré réussie pour le groupe. On avance et tout ce petit monde progresse. Bravo, on continue ainsi.














































































































































Aucun commentaire:

Publier un commentaire

commentaires anonymes ou non signés, passez votre chemin car ils ne seront pas publiés